Ma passion les livres

Partage de mes lectures

Le Seigneur des anneaux, tome 3 : Le retour du Roi de Tolkien

å^ionÀøî^d image width0ê^Ä

å^ionÀøî^d image width0ê^Ä

« Le royaume de Sauron est fini ! dit Gandalf. Le Porteur de l’Anneau a accompli sa Quête. »
Et comme les Capitaines contemplaient au sud le Pays de Mordor, il leur sembla que, noire sur le voile de nuages, s’élevait une ombre, impénétrable, couronnée d’éclairs, qui remplit tout le ciel.
Elle se dressa, énorme, sur le monde et étendit vers eux une vaste et menaçante main, terrible mais impuissante ; car, au moment où elle se penchait sur eux, un grand vent la saisit, tout fut emporté et disparut ; et un silence tomba.

Ça y est, j’ai terminé le 3e tome du Seigneur des anneaux, le retour du Roi, qui clôt la très belle trilogie de Tolkien.
Je suis heureuse, car j’avais un peu peur avant de le démarrer, car j’avais l’impression que c’était « compliqué »… après un petit essai avec le hobbit, j’ai attaqué cette trilogie que j’avais adoré en films…
Et bien pas déçue du tout… Tolkien, c’est vraiment un maître !!
Ce 3e tome est complètement génial… pas de temps mort… et en plus quelques surprises par rapport aux films… bref que du bonheur…
Vraiment pour les amoureux du genre, à lire sans modération !

« Mais soudain dans son rêve tomba une voix vivante : Ah Merry. Je te trouve enfin, Dieu merci !
Il leva la tête, et le brouillard qu’il avait devant les yeux s’éclaircit légèrement. C’était Pippin ! Ils étaient face à face dans une ruelle étroite qui, à part eux-mêmes, était vide. Il se frotta les yeux.
Où est le roi ? demanda-t-il ? Et Eowyn ? Puis il trébucha et s’assit sur le pas d’une porte, et il se remit à pleurer.
Ils sont montés à la citadelle, dit Pippin. Tu as dû dormir debout et prendre le mauvais tournant. Quand nous avons découvert que tu n’étais pas avec eux, Gandalf m’a envoyé à ta recherche. Pauvre vieux Merry ! Que je suis content de te revoir ! Mais tu es épuisé, et je ne veux pas te tracasser par des parlottes. Mais, dis-moi, es-tu blesse ?
Non, dit Merry. Enfin… non, je ne crois pas. Mais je ne puis me servir de mon bras droit, Pippin, depuis que je l’ai frappé. Et mon épée a brûlé tout du long comme un bout de bois… »

pocket

Résumé éditeur :
Avec « Le Retour du Roi » s’achèvent dans un fracas d’apocalypse les derniers combats de la guerre de l’Anneau.
Tandis que le continent se couvre de ténèbres, annonçant pour le peuple des Hobbits l’aube d’une ère nouvelle, Frodon poursuit son entreprise. Alors qu’il n’a pu franchir la Porte Noire, il se demande comment atteindre le Mont du Destin. Peut-être est-il trop tard : le Seigneur des Ténèbres mobilise ses troupes. Les Rohirrim n’ont plus le temps d’en finir avec le traître assiégé dans l’imprenable tour d’Orthanc ; ils doivent se rassembler pour faire face à l’ennemi. Tentant une fois de plus sa chance, Frodon passe par le Haut Col, où il sera livré à l’abominable Arachné. Survivra-t-il à son dangereux périple à travers le Pays Noir ?

« Comment reprendre le cour de son ancienne vie,
Comment continuer lorsque dans son cœur,
On commence à comprendre,
Qu’on ne peut plus retourner en arrière.
Il y a des choses que le temps ne peut cicatriser,
Des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous… »

url

Lien vers la fiche du livre sur Babélio
http://www.babelio.com/livres/Tolkien-Le-Seigneur-des-Anneaux-Tome-3–Le-Retour-du-Roi/7346

« Et Faramir et Eowyn s’avancèrent, main dans la main ; et tous les assistants burent à leur santé et furent heureux.
Ainsi, dit Eomer, l’amitié entre la Marche et Gondor est scellée par un nouveau lien, et je m’en réjouis d’autant plus.
Vous n’êtes certes pas ladre, Eomer, dit Aragorn, de donner ainsi au Gondor la plus belle chose de votre royaume !
Eowyn regardant alors Aragorn dans les yeux, lui dit :
Souhaitez-moi la joie, mon suzerain et guérisseur !
Et il répondit : Je t’ai souhaité la joie dès le premier jour où je t’ai vue. C’est une guérison pour mon cœur de te voir maintenant dans la félicité ».

« Je ne dirai pas : ne pleurez pas, car toutes les larmes ne sont pas un mal ».

« Ne me quittez pas monsieur Frodon, n’allez pas où je ne peux vous suivre ! »

Billet réalisé le 26 septembre 2013

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 12 août 2015 par dans heroic fantasy, mes coups de coeur, et est taguée , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :