Ma passion les livres

Partage de mes lectures

Autre-Monde, tome 7 : Genèse de Maxime Chattam

genese

 

« Orlandia, qui était jusqu’à présent restée silencieuse, au côté de son fidèle protecteur Torshan, prit la parole avec assurance :

– Nous trouverons. J’ai confiance en nous et en la nature. Elle sait alimenter la vie qui grouille en elle.

Son épaisse toison de dreadlocks ressemblait à un assemblage de mousse végétale, ses iris brillaient d’une lueur verte surnaturelle, et même ses lèvres et ses ongles de jade rappelaient sa différence, mais surtout sa fusion avec la nature. Sa confiance en elle était à la mesure de sa déférence. Si elle semblait parfois excessive à ses camarades, sa remarque ne fit toutefois que les inquiéter davantage ».

 

 

albin michel

Résumé éditeur :

Traqués par l’empereur et par Entropia, Matt, Tobias, Ambre et les leurs doivent fuir et rallier des terres inconnues pour s’emparer du dernier Cœur de la Terre avant qu’il ne soit détruit.

Mais le monde souterrain qu’ils découvrent ne grouille pas seulement de dangers. Il recèle d’incroyables révélations.

La guerre est proche. Les sacrifices nécessaires.

L’ultime course-poursuite est déclarée. Autre-Monde s’achève et livre enfin tous ses secrets.

 

 

« Un autre éclair crépita depuis les doigts de Torshan et blessa l’araignée près de ce qui lui servait de visage. Pendant quelques précieuses secondes, elle parut déstabilisée, sans réaction, et les deux Kloropanphylles en profitèrent pour soulever Dorine, Ambre et Matt afin de les évacuer sur le dos de leurs montures.

Chen, Tania et Lily restaient étendus au sol, bougeant à peine, luttant contre l’effet du poison, devinant que leur vie était en jeu, sans parvenir à reprendre le contrôle de leur organisme ».

 

 

1146591_632442276790373_1634417746_n

Je vais être banale…. Enfin ! Enfin la fin de la saga Autre-Monde qui nous tient en haleine depuis un bon moment. Deux ans d’attente pour ma part depuis le tome 6 : Neverland. J’avoue que bien sûr je me souvenais de l’histoire et des personnages, mais dans le détail… oh que non. Donc il a fallu replonger dans les brumes maléfiques d’Entropia, retrouver avec plaisir l’alliance des trois (Matt, Toby et Ambre) et leurs compagnons de résistance. Oui c’est agréable de les retrouver avec leurs chiens géants, fidèles… Mais j’avoue aussi que j’ai tout de même eu l’impression que Maxime Chattam rallongeait un peu la sauce pour nous proposer un nouveau tome de 624 pages tout de même ! avec les mêmes ingrédients… Je me rends compte qu’au fil de mes lectures, je deviens de plus en plus difficile, exigeante. Mais la quantité et la qualité des ouvrages disponibles font que l’on s’attend à toujours plus de qualité…. Petit bémol perso.

Mais ne boudons pas notre plaisir, quelques nouveaux peuples survivants de Pans dans les entrailles de la terre : Les conteurs de vrai… des pistes pour enfin comprendre un peu mieux ce qui s’est déroulé lors de la fameuse tempête qui a eu lieu deux ans plus tôt… et des combats déments pour essayer de sauver la terre, l’humanité contre l’uniformisation, l’horreur et la destruction de Ggl…

Tome final de la saga qui nous apporte des réponses, une « fin », peut-être un avenir (à vous de le découvrir en lisant Genèse)… et une toute dernière « fin pirouette » que j’apprécie à moitié.

Tout n’est pas hyper clair dans les explications, mais en gros ça se tient et on comprend à peu près…. et puis c’est de la science-fiction, alors !

Un peu triste de laisser tous les Pans d’Autre-Monde, mais toutes les bonnes choses doivent bien se terminer un jour !

Apparemment, Maxime Chattam a l’intention d’explorer dans d’autres livres des personnages dit secondaires, mais intéressants à découvrir plus amplement. A voir !

 

 

« Il n’oublierait jamais. Torshan savait qu’on n’efface pas les morts, on les grave dans notre mémoire et ce sont les gardiens de nos souvenirs ».

 

 

url

Lien vers la fiche du livre sur Babélio

http://www.babelio.com/livres/Chattam-Autre-Monde-tome-7–Genese/878836

 

 

« – Est-ce que vous êtes capables de contrôler le monde des morts ? demanda Calia après un temps de réflexion.

– Non, pas vraiment, mais nous communiquons avec eux.

– Est-ce que Ggl, le tout-puissant, peut contrôler les morts ?

– Non plus. Il veut les asservir, ce n’est pas pareil.

Cette fois, Calia glissa vers Ambre pour se rapprocher et ajouter plus bas :

– Eh bien sache que notre Muse, elle, est si forte qu’elle est parvenue à entrer dans le monde des morts et à l’isoler de notre territoire. Voilà de quoi elle est capable. Non, ce n’est pas Dieu, mais désormais, dans ces profondeurs loin de tout et de tous, elle est ce qui s’en rapproche le plus ».

 

 

« Nous avons fait d’Internet une base de données absolue, le système sanguin de notre civilisation moderne. Mais nous l’avons également organisé autour d’une forme de cerveau artificiel pour gérer l’ensemble, et celui-ci est devenu progressivement son cœur, son poumon, son esprit. Il est devenu son système nerveux ».

 

 

« Tout le groupe éprouvait une certaine tristesse à l’idée de quitter leurs nouveaux compagnons, ils commençaient à peine à les connaître, à les apprécier, à aimer leur nourriture un peu étrange, et surtout à se sentir en sécurité, confortablement installés. À présent ils s’enfonçaient à nouveau vers l’inconnu, vers des nuits difficiles à dormir sur les tapis de selles de leurs chiens, à même le sol froid, à scruter l’horizon, aussi obscur soit-il, à sursauter à chaque son, même lointain, en quête d’une sortie, d’un passage vers l’est, vers d’autres territoires tout aussi sauvages. Ils ne savaient même pas exactement où se trouvait le dernier Cœur de la Terre, s’il existait encore. Faute de disposer du Testament de roche, ils avaient fait leurs repérages approximativement avec une carte préparée par Matt de mémoire. Ils pouvaient tout aussi bien rater leur objectif de cent ou deux cents kilomètres et ne jamais l’atteindre ».

 

 

« Il n’y avait pas de chemin retour vers ce qu’ils avaient été autrefois. Etait-ce cela vieillir? Certainement. Une progression inexorable vers autre chose ».

 

 

« Une véritable armée grouillait et se répandait sur le monde en direction du dernier Coeur de la Terre ».

« Les murs du château craquaient. Il en était ainsi depuis plusieurs semaines, des grincements lugubres, des frottements sinistres et bien pire encore : les couinements et les stridulations immondes des énormes insectes qui rampaient, glissaient ou couraient sur leurs nombreuses pattes dans les salles et les couloirs.

Johnny devait jouer serré pour ne pas se faire repérer. C’était même un miracle qu’il soit encore en vie.

Lorsque l’évacuation de Neverland avait été décrétée, tandis que la brume d’Entropia se rapprochait dangereusement par le nord, Johnny avait pris sa décision en moins d’une minute. Il savait ce qu’il avait à faire, et il était hors de question qu’il capitule. Lanz était attaché à ce lieu comme à son âme. Le vieux gardien refuserait de fuir dans le monde des esprits et Johnny estima que c’était une noble cause et une raison valable de se battre, même s’il devait périr ».

2 commentaires sur “Autre-Monde, tome 7 : Genèse de Maxime Chattam

  1. pachrimaco
    3 janvier 2017

    je suis à la recherche d’un autre monde .. si tu trouves hein ! bizz ma douce

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 2 janvier 2017 par dans fantastique, mes auteurs préférés, saga, science-fiction, et est taguée , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :