Ma passion les livres

Partage de mes lectures

Madame B. de Sandrine Destombes

 

« Lorsqu’Adrian avait annoncé à ses clients qu’il passait la main et que son remplaçant serait une jeune femme de vingt-quatre ans, l’accueil avait été pour le moins mitigé. Il était des nettoyages qui n’étaient visiblement pas à la portée d’une femme.

Blanche avait dû faire ses preuves. Accepter des missions sous-tarifées, effectuer des besognes qui sortaient normalement de son champ d’action. La route avait été longue jusqu’à ce que nul ne remette son travail en question. Aujourd’hui, elle était une référence sur le marché et aurait même pu se permettre de refuser le contrat de Monsieur R ».

 

 

Résumé éditeur :

Blanche Barjac, Madame B, est nettoyeur de profession. Malfaiteurs, tueurs à gages et meurtriers, tous font appel à elle pour qu’il ne reste plus une trace de leurs crimes et délits.

Après plusieurs années passées à s’imposer dans ce monde d’hommes, Blanche est devenue une professionnelle respectée dans ce milieu si particulier. Digne héritière de son beau-père qui l’a formée, elle est reconnue pour son efficacité, sa discrétion et son savoir-faire.

Si après chacune de ses interventions Madame B garde un indice comme « assurance-vie », elle n’est pas la seule à accumuler les preuves compromettantes.

En menant l’enquête sur le maître-chanteur qui la persécute et la fait douter chaque jour un peu plus de sa santé mentale, Blanche revient sur son passé et réalise que malgré les nettoyages, toutes les taches ne sont pas effacées. Et que chaque acte entraine des conséquences.

 

Née en 1971, Sandrine Destombes vit à Paris et travaille dans la production d’événements. Madame B est son septième thriller. En 2018 elle a remporté, avec Les jumeaux de Piolenc, le Prix VSD RTL du meilleur thriller français présidé par Michel Bussi, traduit en 6 langues.

 

332 pages – 5/3/2020

 

 

 

« Dans l’imaginaire collectif, un nettoyeur était forcément muni d’un arsenal digne des plus grands gangsters et maîtrisait les arts martiaux ou d’autres techniques de combat éprouvées par les services secrets. Dans la réalité, les armes de Blanche se résumaient à ses produits ménagers et ses sacs-poubelle aux couleurs variées. Pas de quoi repousser un ennemi à moins de viser les yeux avec l’un de ses sprays ».

 

 

J’ai déjà lu « Les jumeaux de Piolenc » de cette auteure et j’avais beaucoup aimé. Donc comme souvent, je m’étais dit que ce ne serait pas le dernier thriller de Sandrine Destombes que je lirais. Eh bien voilà, c’est fait. « Madame B. » me faisait de l’œil depuis un moment et j’ai eu un joli coup de cœur à l’arrivée. J’ai tout de suite été happée par l’histoire de Blanche, madame B. dans le milieu, qui est nettoyeur de son état. Non, elle ne fait pas le ménage dans des bureaux administratifs ou chez des particuliers, elle nettoie les scènes de crime. Et elle est devenue excellente dans sa profession si spéciale avec de nombreux clients réguliers. C’est son beau-père, Adrian, qui lui a appris le métier. C’est lui qui veille sur Blanche depuis vingt ans, depuis que la mère de Blanche s’est suicidée. Blanche avait alors dix-neuf ans. Jusqu’ici, tout se déroule bien côté profession même si côté personnel, Blanche redoute d’avoir hérité de la maladie mentale de sa mère. Elle est donc assez fragile et dépend beaucoup d’Adrian. Au retour d’une mission sans anicroche, tout commence à déraper ! Les évènements s’accélèrent, Adrian disparaît, Blanche est complètement perdue… Elle finit par comprendre qu’elle est en danger, un contrat est sur sa tête. Pourquoi, qui ? Elle fait alors appel à un de ses anciens clients, un ingénieur en informatique. Impossible de lâcher « Madame B. » avant de découvrir le fin mot de l’histoire. Intrigue bien ficelée, originalité du propos, coup de cœur pour ce thriller psychologique que je conseille vivement aux amateurs du genre.

 

 

 

« Elle avait refusé tout dédommagement pour cette mission. Ni par grandeur d’âme, ni parce qu’elle trouvait l’homme attirant. Elle savait parfois être pragmatique. Compter un ingénieur en informatique parmi ces débiteurs pouvait être utile à l’occasion et cette occasion venait justement de se présenter ».

 

 

Lien vers la fiche du livre sur Babélio

https://www.babelio.com/livres/Destombes-Madame-B/1207005

 

 

 

« On ne pouvait pas dissoudre un corps avec de la soude caustique dans n’importe quelle baignoire, tout comme on ne transportait pas un homme de cent vingt kilos sans être équipé d’un chariot adapté ».

 

 

 

« Blanche comprit au ton de son beau-père que la situation était sérieuse.

– Et elle disait quoi cette carte ?

– Rien, justement. Il n’y avait rien d’écrit. Juste une mèche de cheveux collée dessus.

– Fais voir !

Adrian se leva et Blanche eut l’impression qu’il avait vieilli de dix ans. Le dos voûté, il se déplaça péniblement jusque dans l’entrée. Elle nota qu’il l’avait déjà rangée dans un tiroir. Avait-il prévu de ne pas lui en parler pour finalement changer d’avis ? Blanche chassa cette pensée. Elle aurait été mal placée pour lui en faire le reproche.

– Tu crois que c’est un autre message du Limier ? demanda-t-elle dès qu’il fut de retour ».

 

 

 

« – Tu as une arme au moins ?

– Je suis nettoyeur Cédric, pas homme de main !

– C’est drôle !

– Quoi donc ?

– Tu as remarqué qu’aucun de ces mots ne s’accorde au féminin ? Nettoyeur, homme de main, même agresseur ! Je sais que vous êtes pour la parité mais admets que ça en dit long sur nos prédispositions ».

 

 

 

« Elle n’était pas assez préparée pour cette rencontre.

Elle allait affronter un ténor de la duplicité pour obtenir des réponses qu’elle n’était pas sûre de vouloir entendre. Serait-elle seulement capable de déceler la vérité ? »

 

 

 

« « Toute action entraîne une conséquence », lui répétait souvent Adrian, avant d’ajouter : « Tu ne seras une adulte que lorsque tu assumeras tes choix ». »

Un commentaire sur “Madame B. de Sandrine Destombes

  1. Pingback: Madame B de Sandrine Destombes – Les Lectures de Maud

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :