Ma passion les livres

Partage de mes lectures

Le chat du bibliothécaire, tome 1 : Succès mortel de Miranda James

 

« Je pouvais presque humer l’arôme des biscuits au gingembre que tante Dottie me préparait quand j’étais enfant. Cette pièce n’avait connu que de bons souvenirs mais, l’espace d’un instant, je sentis enfler en moi la peine liée à la perte de ma chère tante et de mon épouse bien-aimée, Jackie. Elles étaient mortes à seulement quelques semaines d’intervalle, trois ans plus tôt. Je les imaginais assises ici, occupées à discuter joyeusement.

Je sortis de ma rêverie et croisai de nouveau le regard de Diesel. J’aurais juré y lire de la compassion.

– Oublions ça, dis-je.

Il agita la queue, puis se retourna et repartit en direction de la buanderie, où se trouvait sa litière. »

 

 

Résumé éditeur :

À Athena, dans le Mississippi, Charlie Harris coule des jours paisibles en compagnie de Diesel, son fidèle maine coon, véritable coqueluche de la ville. Pour le bibliothécaire, la présence du félin est une source de bonheur, tout comme celle des étudiants à qui il offre le gîte et le couvert dans sa charmante maison. Cependant, sous ses airs tranquilles, Athena recèle mille et un secrets sur le point d’être dévoilés lorsque Godfrey Priest est retrouvé inerte dans sa chambre d’hôtel. Le célèbre auteur de thrillers, enfant du pays, venait assister à un dîner de gala en son honneur. Pour sûr, le criminel est un habitant du coin… Si l’enquête est officiellement confiée au bureau du shérif, Charlie et son compagnon à quatre pattes se lancent incognito dans leurs propres recherches…

 

320 pages – 10/11/2021

 

 

 

« Au fil des deux dernières années, depuis le jour où j’avais trouvé un chaton grelottant sur le parking de la bibliothèque municipale, la plupart des habitants de ma ville natale d’Athena, dans le Mississippi, avaient pris l’habitude de me voir le promener en laisse. Comme Diesel grandissait, certains s’étaient demandé s’il n’avait pas du sang de lynx. En réalité, personne ici – moi compris – n’avait jamais vu de maine coon. Alors qu’allaient-ils penser lorsqu’il aurait atteint sa taille adulte un an plus tard ? Je n’en avais aucune idée.

Des inconnus nous arrêtaient parfois dans la rue pour me demander s’il s’agissait d’un chien à l’aspect bizarre. Et – promis, juré ! – Diesel prenait alors un air offensé. C’était un animal très sociable, qui n’avait toutefois que peu de patience avec la bêtise des autres. Un trait de caractère que, à titre personnel, je trouvais très attachant. »

 

 

Je viens de lire deux livres très forts en émotion et intensité. Après cette belle lecture, je voulais me « reposer » avec un livre plus léger et dont je n’attendais pas grand-chose. Vous allez dire que ce n’est pas charitable pour ce livre. Peut-être… mais ce n’est pas désobligeant de ma part. Je voulais juste me préserver pour ma prochaine lecture d’une auteure que j’aime énormément et je ne voulais absolument pas être déçue par un changement trop brutal de rythme. J’avais repéré « Le chat du bibliothécaire, tome 1 : Succès mortel » et j’avais trouvé le pitch sympa. Un chat qui fait équipe avec son maître, bibliothécaire, cela ne pouvait que me séduire ! Les livres, un chat, une enquête et un petit côté « feel good »… Attirant. Et le résultat est conforme à mes attentes. Un agréable moment de lecture sans grosses émotions. Livre bien écrit, des personnages bien campés, une intrigue qui ne se dévoile réellement qu’au dernier moment, j’ai apprécié suivre Charlie Harris, bibliothécaire de son état, et son chat Diesel. Grâce à cette histoire j’ai découvert une race de chat bien singulière et incroyable, le Maine coon qui est le plus grand des félins domestiques et qui peut mesurer plus d’un mètre et peser entre 6 et 9 kg. Impressionnant ! Dans cette histoire Diesel est vraiment surprenant et semble animer de compréhension et d’humanité. J’ai beaucoup aimé ce chat ! Charlie va être mêlé sans le vouloir à l’enquête sur l’assassinat d’un ancien « ami » d’enfance, devenu un auteur célèbre de best-sellers, Godfrey Priest. Ce dernier n’était déjà pas très populaire dans son enfance et adolescence à Athena et dorénavant célèbre et riche, Godfrey continue d’attirer les inimitiés voire les haines. Trouver son meurtrier ne va pas être tâche facile dans cette ville où les gens se connaissent et où les secrets sont nombreux. En conclusion, lecture agréable et je lirai sans doute à l’occasion la deuxième aventure de Charlie et Diesel qui vient d’être publiée.

 

 

 

« Elle secoua la tête.

– Charlie Harris, tu ne me feras pas croire que tu n’es pas curieux de voir ce qu’est devenu Godfrey Priest après toutes ces années. Je sais bien que vous ne vous entendiez pas au lycée, mais tu dois quand même avoir envie de contempler un si célèbre auteur en chair et en os, ajouta-t-elle avec un petit rire.

Je pris un air faussement affligé.

– C’était un abruti il y a trente-deux ans. Il est sans doute encore pire aujourd’hui, sauf que, en prime, il est riche. »

 

 

Lien vers la fiche du livre sur Babélio

https://www.babelio.com/livres/James-Le-chat-du-bibliothecaire-tome-1–Succes-mortel/1359733

 

Note sur Babélio : 3,34/5 (74 notes) – Ma note : 4/5

 

 

 

« Quand Godfrey libéra ma main, j’agitai discrètement mes doigts endoloris.

Il était plus grand encore que dans mon souvenir. Je compris pourquoi en baissant les yeux sur ses pieds : il portait une onéreuse paire de santiags dont les talons ajoutaient cinq bons centimètres à son mètre quatre-vingt-treize.

– C’est quoi, ça ? Un chat ? s’étonna-t-il en regardant Diesel faire lentement le tour de ses jambes. Visiblement déçu, le félin remonta sur son coussin devant la fenêtre. Puis, dans un nouveau bâillement, il nous tourna le dos et se rallongea pour faire une sieste. Je lui donnerai une friandise en récompense.

– C’est un maine coon, dis-je. Ils sont plus grands que la majorité des chats.

– C’est la première fois que je me fais snober par un matou.

Godfrey se mit à rire mais son expression laissait transparaître une forme d’agacement.

– D’habitude ils m’adorent, ils sentent que j’ai un truc avec eux.

Je tentais de ne pas rire.

– Diesel n’accroche pas avec tout le monde. Ne t’en offusque pas. »

 

 

L’auteur : Miranda James

Sous le nom de plume Miranda James se cache en réalité un homme, Dean James. Lui-même ancien bibliothécaire, féru de littérature et d’écriture, il se consacre depuis plusieurs années à ses romans, qui ont fait sa renommée. Le chat du bibliothécaire est un véritable succès, dont chaque tome figure, dès sa sortie, sur la liste des best-sellers du New York Times.

 

 

 

« Pourquoi s’intéressait-il à mes pensionnaires du moment ?

– L’un d’entre eux s’appelle Justin, non ?

Godfrey s’était plongé dans l’examen attentif de ses mains.

– Oui, il y a bien un Justin à la maison. L’autre, Matt, passe actuellement un semestre à Madrid. Il fait des recherches en vue de son mémoire.

Je me sentais de plus en plus mal à l’aise.

– Écoute, Godfrey, si tu me disais ce qui se passe ? Pourquoi toutes ces questions ? Tu connais Justin ?

– Non. Mais j’aimerais bien.

Il marqua une pause, prit une profonde inspiration, puis se tourna pour me regarder en face. »

 

 

 

Le Maine coon

Le Maine coon est une race de chat à poil mi-long originaire de l’État du Maine aux États-Unis. Ce chat au physique rustique est caractérisé par sa grande taille, sa queue en panache, son museau carré, ses oreilles à plumets et son poil long. Il est à ce jour l’une des plus grandes races de chat domestique. En 2006, le record du plus long chat au monde (121,9 cm) est détenu par un maine coon nommé Léo. Il pèse en moyenne de 6 à 9 kg. Les mâles sont plus imposants (de 6 à 9 kg) que les femelles (de 4 à 6 kg), soit environ le double des chats de gouttière. Pour arriver à un tel poids, leur croissance est lente et dure plusieurs années (entre trois et cinq ans).

 

    

 

« Godfrey se cala contre le dossier du fauteuil.

– Julia… Je ne l’aurais pas reconnue. Elle a beaucoup changé depuis la dernière fois, fit-il avec un froncement de sourcils.

– Nous entrons tous dans la cinquantaine, répondis-je sur un ton volontairement sec. Toi non plus tu ne ressembles plus au jeune homme que tu étais il y a trente ans, tu sais.

Godfrey me fusilla du regard.

– Tu crois que je n’en ai pas conscience ? Je ne critiquais pas Julia. Ça m’a fait un choc, c’est tout.

– Oublions un peu Julia et Ezra. Parlons de Justin.

– Où est-il ? Je voudrais vraiment le voir.

L’écrivain pivota sur son siège et se releva à moitié, les yeux tournés vers la porte.

– Il est dans la cuisine avec Diesel. Il nous rejoindra dans un instant. Je tenais à ce qu’on se parle un peu avant, toi et moi. »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 19 janvier 2022 par dans découverte auteur, Livre, Mes lectures, polar, policier, et est taguée , , , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :