Ma passion les livres

Partage de mes lectures

Gataca de Franck Thilliez

« L’ADN se cache depuis des millions d’années dans nos cellules. Nous sommes en train de le dérouler ».

Résumé éditeur :

Quel lien entre onze psychopathes gauchers et l’homme de Cro-Magnon ?

Alors que Lucie Henebelle peine à se remettre de ses traumatismes, l’ex-commissaire Sharko se voit relégué à des enquêtes de seconde zone. Telle la découverte du corps de cette jeune scientifique, battue à mort par un grand singe.

À nouveau réunis pour le pire, les deux flics plongent aux origines de la violence, là où le génome humain détermine son avenir : l’extinction. Bienvenue à GATACA…

600 pages – Septembre 2020 (1ère publication : 14/4/2011 chez Fleuve noir)

« Il observait le fourmillement des différentes équipes, cette espèce de ballet morbide commun à toutes les scènes de crime. Quels que fussent l’endroit, la situation, la mort changeait peut-être de costume, mais jamais de visage ».

Une fois n’est pas coutume. Moi qui ne relis quasiment jamais de livres car il y en a tellement à lire que je n’aurais jamais assez de temps pour les lire tous. Mais là, c’est un livre qu’on m’a offert (merci à toi), dédicacé en plus, de Franck Thilliez ! J’adore Franck Thilliez. Je ne savais plus si je l’avais lu ou pas. Mais dès les premières lignes, j’ai su. Mais pas grave car tellement bien écrit et intrigue tellement passionnante que j’ai vraiment eu plaisir à m’y replonger. En plus, j’adore Sharko et Hennebelle, même quand ils se font mal. Voici ma chronique de l’époque. Rien à retoucher !

« Ah sacré Franck Thilliez ! Il est doué ! Il n’y a pas à dire, il est doué pour les histoires, les suspens, les thrillers…. Il nous emmène dans des enquêtes passionnantes mais aussi effrayantes et on ne peut plus lâcher son livre… et on adore ça… j’adore ça ! Ce livre fait suite à « Syndrome E » où deux flics récurrents de Franck Thilliez se rencontraient. Rencontre fracassante, puissante entre Sharko et Lucie Hennebelle. On les retrouve ici, tous les deux fracassés par l’enquête de « Syndrome E » et « Gataca » va de nouveau finir par les réunir. Ils ont en commun une grande souffrance de vie, une volonté de fer, un jusqu’au-boutisme incroyable, plus tenaces qu’eux, il n’y a pas. J’avais beaucoup aimé « Syndrome E » mais j’ai adoré « Gataca » ! Le thème de l’évolution m’a passionné. L’auteur s’est basé sur des faits réels. C’est d’autant plus intéressant. Ce thriller est assez violent, l’Homme est violent. La folie y a sa part aussi. D’excellents ingrédients pour un thriller haletant. Il est préférable d’avoir lu « Syndrome E » avant « Gataca » mais pas indispensable. Merci Monsieur Thilliez pour toutes ces aventures. »

« Maintenant, supposez juste que l’on vous prive de la parole et que l’on vous mette nu dans une cage à leurs côtés. Alors vous seriez pris pour ce que vous êtes : le troisième chimpanzé, aux côtés du chimpanzé pygmée et du chimpanzé commun d’Afrique. Un chimpanzé dépourvu de fourrure et marchant debout. A la différence près qu’aucun de vos cousins ne détruit sciemment son environnement. Nos avantages évolutifs, comme la parole, l’intelligence, notre capacité à coloniser l’ensemble de la planète, ont aussi un coût en monnaie darwinienne : nous sommes des animaux capables de répandre le plus grand malheur. Mais l’Évolution a « jugé » que ce coût était inférieur aux avantages procurés. Pour le moment… »

Lien du livre sur Babélio

https://www.babelio.com/livres/Thilliez-Gataca/234872

Note sur Babélio : 4,23/5 (2575 notes) – Ma note : 5/5

« L’Evolution est une exception. La règle, c’est l’extinction ».

L’auteur : Franck Thilliez

Franck Thilliez, né le 15 octobre 1973 à Annecy, est un écrivain français, auteur de romans policiers et de thrillers, également scénariste.

Franck Thilliez étudie à l’Institut supérieur de l’électronique et du numérique (ISEN) de Lille afin de devenir ingénieur en nouvelles technologies, vit à Mazingarbe, petite commune entre Lens et Béthune dans le Pas-de-Calais.

Romancier, il est également scénariste et a coécrit, avec Nicolas Tackian, les dialogues du téléfilm intitulé « Alex Hugo, la mort et la belle vie » inspiré du roman américain « Death and the Good Life » de Richard Hugo, relocalisé en Provence pour l’adaptation à la télévision.

Grand passionné de thrillers, on retrouve dans ses romans quelques clins d’œil à leurs auteurs, comme Jean-Christophe Grangé, Stephen King, Joel Schumacher, Maurice Leblanc et bien d’autres.

Après « Conscience animale », puis « Train d’enfer pour Ange rouge », son troisième roman « La Chambre des morts » est nommé au Prix SNCF du polar français 2007 puis adapté au cinéma la même année. Le succès rencontré depuis « La Chambre des morts » lui permet de cesser son travail d’informaticien à Sollac Dunkerque pour se consacrer exclusivement à l’écriture.

Il est classé en quatrième position dans la liste des auteurs de romans francophones ayant vendu le plus de livres en 2020 en France (741 835 ouvrages) selon l’institut d’études de marché GfK.

En 2022, il a vingt-et-un romans à son actif, hors Conscience animale resté confidentiel, ainsi qu’une vingtaine de nouvelles.

« Si aujourd’hui vous êtes vivant, c’est parce qu’aucun de vos ancêtres n’est mort avant de se reproduire, et ce, depuis la nuit des temps. Plus de vingt mille générations, commissaire, qui ont semé leur petite graine pour arriver jusqu’à vous ».

« Sharko se glissa sous les draps et les remonta jusqu’au menton, avec le morne espoir de somnoler deux heures, peut-être trois. Juste de quoi survivre. Seuls les vrais insomniaques savent combien les nuits sont longues, et à quel point les fantômes hurlent ».

« – Le scooter est de l’autre côté, Franck. Sharko se retourna. – Je sais, mais je rentre à pied et passe vite fait chez le coiffeur. Et puis, je pense avoir bien compris cette histoire d’Evolution. On a des jambes, c’est probablement pour marcher avec. A force de prendre des voitures ou des moyens de transport, il est évident qu’elles vont finir par disparaitre ».

« Pour la première fois depuis la naissance le l’humanité, l’Evolution par les gênes est en retard sur l’Evolution par la culture et l’industrialisation. Nous allons plus vite que la nature. Pourquoi croyez-vous, par exemple, que les allergies existent, alors qu’on n’en parlait pas il y a cinquante ans ? Parce que le système immunitaire, ce grand sportif qui nous protège depuis des dizaines de milliers d’années, n’a plus rien pour s’entraîner, à cause des vaccins, des antibiotiques, de l’excès de médicaments que nous ingurgitons chaque jour. Alors, pour schématiser grossièrement parce qu’il n’a bien évidemment aucune conscience, il crée les allergies, simplement pour se donner du travail et garder son efficacité, dans le cas d’une éventuelle attaque virale inconnue… »

« Il savait qu’elle irait jusqu’au bout de ses forces, de sa souffrance, et même au bout du monde pour toucher du doigt la vérité ».

« L’Évolution bâtissait des choses merveilleuses, mais elle savait se montrer extrêmement cruelle. Le flic se répétait souvent la phrase que lui avait dite Noland dans leur ultime face-à-face : « L’Évolution est une exception. La règle c’est l’extinction. » Il avait raison… La nature faisait des essais, sans cesse, elle testait des millions, des milliards de combinaisons, dont seules quelques-unes allaient perdurer à travers les millénaires. Dans cette alchimie, se développaient forcément des monstruosités : le sida, le cancer, GATACA, les grands fléaux, les tueurs en séries… La nature ne savait pas distinguer le bien du mal, elle tentait juste de résoudre une équation incroyablement complexe. Chose certaine : elle avait pris un risque énorme en créant l’homme ».

Publicité

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :