Ma passion les livres

Partage de mes lectures

Erectus, tome 3 : Le dernier hiver de Xavier Müller

« Anna regarde Yann s’enfoncer dans la savane. Sa silhouette primitive s’éloigne à la fois dans l’espace et dans le temps. Plus qu’une frontière physique, le grillage matérialise le gouffre temporel qui sépare à présent les deux amants. Un fossé de deux millions d’années. Impossible à combler. Jusqu’à aujourd’hui. »

Résumé éditeur :

Et si le passé, le présent et le futur n’étaient qu’illusion ?

Vous êtes là, deux amoureux à admirer l’extraordinaire météorite qui illumine le ciel, lançant autour d’elle des pépites dorées. Puis la personne que vous aimez, tout à coup, s’endort. Et quand elle se réveille, elle n’est plus la même. Elle vous considère comme son ennemi. Pire : comme sa proie !

Paris, Rome, New York, Tahiti… le cataclysme foudroie la planète, inversant le temps, remontant aux origines, effaçant l’évolution. C’est la superrégression. Un cauchemar. Et le spectre du dernier hiver pour l’humanité.

Seul espoir : un ADN hors norme repéré par une équipe de scientifiques. Petit problème : il se trouve dans le corps d’un enfant de dix ans né au XIVe siècle…

Pour Anna Meunier, la paléontologue, et Wuan, son conjoint transformé en erectus, le temps est venu d’enfreindre un puissant tabou : celui qui sépare les vivants des morts et interdit de modifier le passé.

Le final explosif d’une histoire vertigineuse

396 pages – 3/11/2022

« Bourreau de travail, Meyer considérait toute inactivité comme une perte de temps. Âgé de 44 ans, il avait un physique passe-partout, avec de larges épaules et une tonsure naissante. Quand on lui demandait sa taille, il répondait le plus sérieusement du monde : « 1 850 cm3 » – le volume de son cerveau. D’un geste nerveux, Meyer resserra le col de sa parka. Il appréhendait les minutes à venir. L’homme à qui il rendait visite avait passé cinq ans dans la peau d’un erectus. »

« Le dernier hiver » vient clore avec maestria cette trilogie attachante et haletante de Xavier Müller, « Erectus ». Si vous n’avez pas encore découvert cette trilogie, je vous recommande chaudement de vous lancer dans l’aventure. C’est fou, décoiffant et addictif ! Et ce qui ne gâche rien, très bien écrit et basé souvent sur des faits scientifiques. L’auteur est lui-même un scientifique. Après les deux premiers tomes, on pensait être allés au bout de la folie avec ces régressions de l’Humain en Erectus. Un retour dans le passé de deux millions d’années. Les Humains après avoir parqué les Erectus dans une prison à ciel ouvert en Afrique se pensaient enfin tranquilles après ces deux pandémies terribles. Et bien non ! Xavier Müller nous emmène encore plus loin avec une superrégression. Cette inversion du temps au contact de mystérieuses météorites ramène l’Humanité encore plus profondément dans le passé que les Erectus. Une étrange hibernation s’empare de nombreux humains qui les transforme peu à peu en singe, l’Ardipithecus ramidus, le « singe qui marche », Ardi pour les intimes. Cet Ardi est beaucoup plus loin dans l’évolution que l’Erectus et beaucoup plus agressif ! Il menace la planète entière. En plus, ces météorites semblent capables de créer des passages temporels. L’Histoire de l’Humanité est remise en cause. Lucas, Anna, Gordon et d’autres se battent une nouvelle fois pour tenter de sauver l’Humanité. Y arriveront-ils et à quel prix ? A vous de le découvrir en lisant « Le dernier hiver ». Vous l’avez compris, j’ai adoré même si parfois il faut accepter de suivre l’auteur dans son « délire ». Personnellement, je l’ai suivi avec grand plaisir pour un excellent moment de lecture. Gros coup de cœur ! Un peu triste tout de même que ce soit fini. J’ai aimé suivre tous ces personnages attachants, courageux et aventureux. J’ai hâte de découvrir les nouvelles aventures que va nous concocter Xavier Müller.

« L’horreur se peignit sur les visages. Tous se précipitèrent pour secourir le blessé. Gordon, lui, se dirigea lentement vers la pierre. Il marchait d’un pas lourd, comme un condamné à mort vers la chaise électrique. Le vent s’engouffrait dans sa veste, pourtant il ne ressentait ni le froid ni la peur. Josia Meyer avait vu juste : il n’était plus le même depuis son retour parmi les humains. Mais l’univers obéissait à un perpétuel mouvement de balancier : ce que Stephen avait perdu d’un côté, il l’avait gagné de l’autre. Il avait acquis une lucidité accrue. Il savait que le mal attendait son heure, patiemment. Puis un jour arriverait où il déferlerait d’une façon inédite. Gordon se posta devant la sphère. Le bras coupé, sanguinolent, demeurait retenu contre la surface minérale par une énorme montre en métal – l’un de ces modèles militaires russes dotés de grosses aiguilles phosphorescentes. Gordon remarqua une bizarrerie sur le cadran, un détail que la plupart des gens auraient ignoré… Les aiguilles tournaient à l’envers. »

Lien vers la fiche du livre sur Babélio

https://www.babelio.com/livres/Muller-Erectus-tome-3–Le-dernier-hiver/1443098

Note sur Babélio : 4/5 (7 notes) – Ma note : 5/5

« Lucas sentait monter la colère en lui. Deux pandémies ne leur avaient pas suffi ? Pourquoi diable avaient-ils eu besoin de remuer une nouvelle fois le fond des océans ? L’idée le traversa qu’ils avaient extrait encore une fois un micro-organisme des fonds marins. Et que de nouveau quelque chose avait merdé. La fosse des Mariannes était dans l’ouest du Pacifique, Tahiti au milieu. Avec les courants, peut-être… »

L’auteur : Xavier Müller

Xavier Müller, né le 3 octobre 1973, est un auteur français de fiction. Il est titulaire d’un doctorat en physique et écrit depuis longtemps. En parallèle de ses études, il écrit des nouvelles et par la suite devient journaliste scientifique pour différents titres tels que « Science et vie », « Phosphore », « La Recherche » et le « Journal du CNRS ». Il partage son temps entre le journalisme et l’écriture de romans. Son genre de prédilection : le thriller scientifique, où l’invraisemblable devient possible. Père de deux enfants, il vit en Bretagne.

« L’aspect du caillou plaidait pour une météorite. Elle plongea la main dans la rivière, laissant le fluide s’écouler entre ses mains. D’infimes poussières se détachaient de la pierre et tourbillonnaient au gré des remous. De l’eau, un minéral dissous, un vieillard rajeunissant : l’image absurde de la fontaine de jouvence revint la visiter. Soudain, son regard fut attiré par une forme allongée sous les feuillages enchevêtrés. – Kyle ? Un pied. Elle fut saisie d’un vertige en reconnaissant l’une des tennis de Kyle. »

« L’inquiétude rongeait Wuan depuis la première naissance anormale dans le clan. Il avait l’impression de rejouer les années passées. Comme si le phénomène ayant transformé les humains en erectus reprenait. Seulement, cette fois, il s’attaquait à son peuple. Seul lui, au sein de son clan, appréhendait l’ampleur de la catastrophe. »

« – Vous restez muet ? Je vais répondre à votre place. Des météorites sont tombées dans toutes les régions frappées par le mal d’hibernation. Ce sont elles qui sont à l’origine de ce que vous avez appelé l’épidémie de sommeil. Meyer se leva et partit, se ravisa au bout de quelques mètres et ajouta au micro : – Post-scriptum 1 : nous pensons que la Terre est en train de percuter un univers parallèle où le temps s’écoule à l’envers. Les météorites sont des fragments de cet univers. Nous pensons que le processus a démarré il y a des millions d’années et que certaines de ces météorites sont tombées il y a très longtemps. Pourtant, c’est comme si elles ne s’activaient qu’aujourd’hui. Il y a 380 millions d’années, l’explosion d’une supernova a causé une extinction de masse. Aujourd’hui, un autre phénomène cosmique va bouleverser la vie sur Terre. Post-scriptum 2 : le virus Kruger est né au contact d’une de ces météorites. »

Publicité

Un commentaire sur “Erectus, tome 3 : Le dernier hiver de Xavier Müller

  1. Pingback: Bilan de mes lectures en 2022 | Ma passion les livres

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :